La Basse Cour B&B: Chambres d'hotes Normandie - Alençon

La forêt de Perseigne, le belvédère et les villages de Perseigne

La Basse Cour B&BLa Basse Cour B&B

La forêt de Perseigne, le belvédère et les villages


Hebergement en chambres d'hôtes en lisière de la Perseigne - ouvert toute l'année



  • 8
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
La forêt de Perseigne (5000 hectares) est une partie d'une ancienne forêt immense qui couvrait toute la région de Perche jusqu'à ce que les moines aient commencé à l'exploiter pendant le moyen âge. Son site accidenté en fait la forêt une borne limite de loin; elle est très attrayant aux randonneurs, aux chevaliers et aux vététistes. La forêt est creusée par les vallées profondes telles que la vallée de Gros Houx (accessible à pied), la vallée d'Enfer et la vallée Layée, chacune crée par l'un des nombreux ruisseaux qui ont leur source ici.

Grâce à son relief, la forêt de Perseigne possède parmi les meilleurs pistes VTT dans la France.
La forêt est riche en faune, avec 70+ espèces d'oiseaux, cerfs, chevreuils, sangliers, lièvres, renards, écureuils et martres. Les espèces d'arbre principales sont le chêne, l'hêtre et le sapin et au printemps et l'automne la broussaille est épais avec des champignons - cèpes, chanterelles, morilles et plus.

Des tables de pique-nique sont dispersées au bord des routes forestières. Si vous marchez dans la forêt tenez aux sentiers principaux ou vous pouvez facilement vous perdre - loin des routes il est rare de rencontrer quelqu'un pour demander la direction! Si vous voulez explorer plus profondément nous pouvons vous prêter une carte détaillée de la forêt. La forêt est divisée en parcelles numérotées et les arbres portent des numéros indiquant la limite de chaque parcelle, une aide utile à la navigation outre des sentiers principaux. Les GR22 et GR22c sillonnent la forêt; le premier est un itinéraire de pèlerinage qui mène au Mont St Michel, alors que le dernier est un itinéraire latéral qui passe directement par Ancinnes.

Commencez en quittant Ancinnes sur la Route Forestière d'Ancinnes, qui commence au carrefour près des commerces et monte vers la forêt. Vous êtes bientôt dans la forêt et après un peu vous passerez sur votre droite, sur un virage, un géant séquoia. Ce monstre a au moins 100 ans et il est plus de 35 mètres de hauteur (si dernier mesuré en 2000). Peu après cette borne limite vous arrivez à un carrefour où la route Forestière de Livet traverse celle d'Ancinnes.

Continuez sur la route Forestière d'Ancinnes jusqu'à la D311; il faut la traverser pour arriver au carrefour de la Croix Samson.

Continuez tout droit au carrefour de la Croix Samson; au prochain carrefour, la Croix de Pergeline, tournez à gauche. La route descend, et vous passez un grand séquoia sur votre gauche; un peu après, tournez à gauche et descendez à la D236 où vous tournez à droite vers les Ventes-du-Four. A l'entrée du village il y a une petite chapelle curieuse sur votre droite; ceci loge une petite statue de la Vierge, Notre Dame du Chêne, qui la légende raconte y est apparue à un bûcheron dans une vision.

Continuez sur la D17 à La Fresnaye-sur-Chedouet. Il y a un musée consacré au cyclisme, avec une exposition des vélos du 1800 jusqu'à nos jours, des vidéos etc. qui évouquent l'animation du Tour de France et d'autres courses classiques. Ouverture: avril-septembre, mercredi-dimanche les matins et les après-midis; octobre, novembre, février, mars, les matins et les après-midis de week-end seulement; décembre-janvier les après-midis de week-end seulement.

Retournez aux les Ventes-du-Four; en y arrivant prenez la gauche sur le D234 puis à gauche encore sur la route Forestière de la Fresnay-sur-Chedouet dans la direction de Louzes. Cette route délimite la coté nord-est de la forêt, qui se lève sur votre droite. Près de Louzes la route fourche à droite, puis au carrefour marqué par une table de pique-nique au pied de la colline prenez la droite encore, montant encore dans la forêt. Vous passez une ancienne carrière sur votre droite - la pierre était la deuxième ressource naturelle pour laquelle la forêt a été exploitée. Au carrefour en haut, le col des Quatre Gardes, tournez à droite puis immédiatement à gauche vers le Belvédère de Perseigne, qui surmonte le point le plus élevé de la forêt.

Le Belvédère de Perseigne, du haut de ses 35 m peut s’enorgueillir d’être le point culminant de département (340 m). Au sommet, le spectacle est garanti : magnifiques pans à 360° sur la forêt, le Saosnois et la plaine d’Alençon. Par temps clair, on peut voir du sommet (163 étapes) les flèches de la cathédrale du Mans.

Juste aprés la tour du belvédère, prenez la route à gauche dans la vallée d'Enfer. Au contraire de son nom, la vallée est très belle et la route suit un ruisseau vers le fond, ou on trouve le Carrefour des 3 Ponts. Plusieurs sentiers et routes prennent des diverses directions. Si vous la préférez ferme sous pied, suivez la route du Gros Houx vers le haut de la vallée; ou explorez le long d'un des nombreux autres sentiers forestiers si vous préférez. Il y a une jolie place de pique-nique ici.

Après, continuez dans la direction de Neufchatel mais tournez à gauche après environ 600m vers les ruines de l'abbaye de Perseigne. Il nous reste peu de l'abbaye une fois importante, construit par les mêmes moines cisterciens responsables de l'église à St Rigomer. On peut le voir sur votre gauche pendant que vous montez la colline. L'habitant le plus célèbre de l'abbaye était Adam de Perseigne. Il est né au milieu du 12ème siècle et on croit qu'il était un canon régulier, plus tard un Bénédictin de Marmoutier, et finalement un moine cistercien. En 1180 il est devenu abbé de Perseigne, où sa réputation pour la sainteté et la sagesse attirerait les grands légumes de l'époque pour chercher ses conseils. Il a rencontré la mystique célébrée, Joachim, abbé de Calabre, Italie, qu'il a conseillée au sujet des révélations de ce dernier; et il a aidé Foulques de Neuilly en prêchant la quatrième croisade. Ses lettres et sermons ont été édités à Rome dans 1662. L'abbaye fût pillé après la révolution et ses bornes vendus à l'enchère publique.

En haut de la colline tenez la gauche vers Aillières-Beauvoir. Après environ 3km, près d'une table de pique-nique, prenez la jolie route forestière de la vallée Layée. Au carrefour prenez la D234 à Aillières-Beauvoir (à droite). Dans ce petit village on trouvera un restaurant agréable, l'Orée du Bois. Juste après le restaurant prenez la rue à droite pour arrêter dans le parking de l'église de St Denis. L'église fût construite pendant les siècles XI-XIV. à côté de l'église se trouve le château d' Aillières. Une partie de la ligne défensive établie par Robert II de la France en XII siècle, il appartient aux seigneurs d'Allières depuis le XIV siècle. La forteresse originale a été détruite par les anglais pendant la guerre des 100 années mais le château a été reconstruit sous sa belle forme actuelle au XVII siècle. Il y a des vues panoramiques dans les jardins et les terrasses, qui sont ouverts au public les après-midi de 1 juillet jusqu'à mi-août.

Repassez le restaurant et tournez à gauche vers la Villaines-La-Carelle ou vous prenez la D202 à Vezot. A Vezot il y a une église du XI siècle; si vous voudriez voir l'intérieur, il faut garer dans le parking près de l'église et demander la clef à La Cour, la ferme fortifiée à côté du parking. De l'église retournez et prenez la route à gauche à St Rémy-du-Val.

Ce joli petit village possède un musée de la vie fermière, dirigé par un couple très gentil, qui vaut bien une visite (ouvert le dimanche en été) et une église du XII siècle perché sur un promontoire. Garez au centre près du bar et passez derrière l'église, prenant le sentier jusqu'au château ruiné. D'ici il y a des vues merveilleuses sur la campagne.

En descendant du village tournez à droite vers Ancinnes et Livet; juste après le haras (sur votre gauche) prenez la route à gauche et rejoignez la route à Louvigny.

Vous passez bientôt le Logis de Moullins sur votre droite. C'est un ensemble unique de l'architecture des XVe et XVIe siècles comprenant le manoir Logis, la chapelle castrale, un ancien bâtiment conventuel et un colombier. Pendant la visite (jours de travail, juillet - septembre) on vous dévoilera des peintures de prisonniers allemands dans les dépendances. La visite comprend les extérieurs du Logis, le rez-de-chaussée de l'aile Ouest, le grand escalier et les combles du Logis, la chapelle, le bâtiment conventuel et les communs.

Continuez à Louvigny et prenez la D19 à Ancinnes. Après la descente vers Ancinnes vous passerez le lac de pêche et l'espace pique-nique à gauche.

Sinon, vous pouvez prendre la D271 de Louvigny à Bourg le Roi avant de retourner à Ancinnes. Cette petite cité ancienne, la commune de la plus petite surface en France, est témoin de son passé fier, avec son donjon ruiné, ses remparts et ses portails sont bien préservés. Il y a un petite musée de brodée que vous devez visiter s'il est ouvert pendant votre visite; il monte des démonstrations régulières pendant des week-ends d'été. Voir aussi le lavoir au bord d'un étang près de l'église. La petite boucherie du village propose les rillettes et le boudin, fabrication artisanal et délicieux.

Après, suivez la route sous le portail à Ancinnes.

Back to top